[./1_accueil.html]
[./2_themes.html]
[./3_intro_livres.html]
[./4_contact.html]
[./5_resistance_.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Livres
  
Le poids du nombre
Georges Minois
  
Depuis quelques années, le spectre de la surpopulation refait surface : 220 000 bouches supplémentaires chaque jour à nourrir dans le monde.
Comment faire, alors que les ressources n'augmentent pas au même rythme et même, parfois, s'épuisent ? Platon, quand la terre comptait quarante fois moins d'habitants, s'en préoccupait déjà. C'est dire que le problème du surpeuplement relève plus des mentalités que des chiffres.
Depuis le «croissez et multipliez» de la Genèse, populationnistes et partisans d'une maîtrise de la natalité s'affrontent, en termes statistiques, mais surtout religieux et philosophiques. C'est que le débat sur le surpeuplement, relancé avec fracas par le pasteur Malthus en 1800, touche aux valeurs fondamentales de la vie.
Georges Minois traite donc de vingt-cinq siècles d'histoire non pas du surpeuplement en soi, mais de l'idée que s'en sont faite les individus et les sociétés.

Georges Minois, agrégé et docteur en histoire.