[./1_accueil.html]
[./2_themes.html]
[./3_liste_livres.html]
[./4_contact.html]
[./5_resistance_.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Livres
  
Depuis 1960, les États-Unis imposent des sanctions économiques unilatérales à Cuba qui affectent tous les secteurs de la société ainsi que toutes les catégories de la population. Établies en pleine Guerre froide dans le but de renverser le gouvernement révolutionnaire dirigé par Fidel Castro, les sanctions sont toujours en vigueur plus d’un demi-siècle plus tard et n’ont cessé d’être renforcées par les différentes administrations aussi bien républicaines que démocrates, à l’exception notable des gouvernements de James Carter entre 1977 et 1981 et, dans une moindre mesure, de Barack Obama.
Cette étude se propose de dresser une brève perspective historique de l’état de siège économique mis en place par Washington et d’apporter quelques éléments juridiques à ce sujet. Elle ambitionne également à faire la lumière sur la portée considérable de la politique des États-Unis sur le développement et le bien-être de la population cubaine. De la même manière, elle apporte un éclairage sur les raisons du maintien des sanctions près d’un quart de siècle après la chute de l’Union soviétique et la fin de la guerre froide, alors que Washington a normalisé ses relations avec la Chine, le Vietnam et se trouve sur le point d’aboutir à un accord avec la Corée du Nord.

  
Etat de siège
Les sanctions économiques des Etats-unis contre Cuba
Salim Lamrani