[./1_accueil.html]
[./2_themes.html]
[./3_intro_livres.html]
[./4_contact.html]
[./5_resistance_.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Livres
  
Les trois neveux
ou l'altruisme et l'égoïsme réconciliés
Bruno Viard
  
On a vainement cherché pendant les dernières décennies à concilier des œuvres finalement inconciliables, à savoir celles de Karl Marx, d'Emile Durkheim et de Sigmund Freud. Il demeure un hiatus dans l'étude de l'homme. Dans ce bref essai, Bruno Viard nous propose un pari qui prend tous ces efforts à contre-pied : ce ne sont pas ces trois figures tutélaires que l'on peut accorder, mais plutôt celles de leurs " neveux " respectifs, plus ou moins oubliés de l'histoire dominante, mais dont la parenté intellectuelle est manifeste sans qu'ils se soient donné le mot : le socialiste réputé " utopique " Pierre Leroux, le sociologue Marcel Mauss, le psychanalyste hétérodoxe Paul Diel. Au terme d'une enquête minutieuse, tant historique qu'anthropologique, Bruno Viard montre que c'est sur la question de l'altruisme et de l'égoïsme que se sont produits le divorce et les errements des " oncles ", et que se noue la surprenante convergence théorique des trois " neveux ". Ce triple décalage permet de construire un modèle anthropologique synthétique et d'éviter la double impasse d'une sociologie ou d'un socialisme sans psychologie et d'une psychologie sans politique. Cet essai dynamite la vision que l'on s'est faite pendant des années de la science politique, de la sociologie et de la psychanalyse.