[./1_accueil.html]
[./2_themes.html]
[./3_intro_livres.html]
[./4_contact.html]
[./5_resistance_.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Livres
  
Quand nous nous irritons ou nous amusons de la publicité, nous croyons être à l’abri de ses effets. C’est oublier que la « pub », dans ses formes modernes, est à la fois insidieuse et envahissante. Plus rien ne lui échappe. Débats d’idées, messages humanitaires, hommes politiques, traités en produits, font l’objet d’un lancement de savonnette. Quand triomphe le marketing, que reste-t-il de la démocratie?

La crise, qui sévit depuis vingt ans, n’a rien changé au système qu’analyse ici François Brune. Jamais l’oppression des publicités n’a été aussi forte, jamais la misère sociale n’a été aussi grande. Un appel au « bonheur conforme », à base de surconsommation, ne fait qu’accroître le nombre des frustrés. La prétendue « communication » publicitaire, qui contamine tous les discours publics, conduit au silence les citoyens. A l’ordre économique, qui multiplie les exclus, s’allie étrangement l’ordre publicitaire, chargé de nous les faire oublier...

En lisant cet essai, qui fait désormais figure de classique, le lecteur pourra mesurer à quel point les esprits sont modelés par cette publicité qui feint d’être un art, alors qu’elle est une idéologie.

François Brune, professeur de lettres, collabore à divers journaux et revues (Le Monde, Le monde diplomatique).
Le bonheur conforme
François Brune